Les Ateliers-Ecoles de Camp-Perrin ont pour objectif principal la création d'emplois
    non-agricoles par le biais de petites entreprises rurales de fabrication d'outils et de
    machines agricoles; le relèvement du niveau technologique de l'environnement du
    paysan haïtien découle implicitement de cet objectif.

    Trois groupes bénéficiaires peuvent être identifiés. D'abord les jeunes ruraux qui ont
    accompli leur cycle d'études primaires et qui reçoivent aux Ateliers-Ecoles de Camp-Perrin
     une formation d'artisans-entrepreneurs, ainsi que des facilités pour la création d'une
    petite entreprise indépendante. Ensuite, les artisans de la région des Cayes et, dans
    une moindre mesure, des autres régions du pays qui bénéficient du service d'approvisionnement
    en matières premières et équipements offert par les Ateliers-Ecoles et de la présence
    de leurs techniciens. Enfin, les paysans, associations et communautés qui, à travers tout
    le pays, sont utilisateurs des outils et machines fabriqués à Camp-Perrin.

    Les actions de développement entreprises sont:

    • la formation polyvalente et pratique de jeunes ruraux dans les métiers du fer principalement;
    • l'aide à l'installation des apprentis formés et à la création de petites entreprises artisanales
      autonomes;
    • le suivi et l'appui à la gestion aux artisans indépendants installés;
    • la fourniture de matières premières et équipements à travers une Centrale d'achats;
    • un service de crédit;
    • un service de commercialisation;
    • la mise au point de fabrications nouvelles;
    • des conseils techniques et agronomiques.

    L'association sans but lucratif "Les Ateliers-Ecoles de Camp-Perrin" a été statutairement
    reconnue en 1977. Elle regroupe tous les artisans indépendants formés et installés depuis
    1968, ainsi que les cadres haïtiens et étrangers. Elle compte aujourd'hui une vingtaine de
     membres et est présidée par Bélony Blanc, artisan fabriquant des charrues et des charrettes.

    La structure de l'association s'est élaborée avec le temps, les besoins et les moyens, et
    on distingue à ce jour:

    • les ateliers indépendants et l'Atelier-Ecole de Mécanique Agricole;
    • la Centrale d'Achats, le service de crédit et le service de commercialisation;
    • une administration qui prend aussi en charge l'élaboration et l'exécution de nouveaux projets,
       et la recherche des moyens nécessaires à l'élargissement des activités.

    Les fabrications des Ateliers-Ecoles — environ 150 articles — couvrent les domaines suivants:

    •  la fouille de puits              
    •  l'exhaure d'eau potable
    •  la culture                 
    •  l'élevage
    •  l'agro-alimentaire             
    •  a manutention, le transport
    •  la construction, le génie civil          
    •  les outils et machines
    •  la sous-traitance industrielle.

    Pour répondre aux besoins du monde rural et continuer à installer des apprentis de nouveaux
    produits sont toujours à l’étude.
 
    Les Ateliers-Ecoles de Camp-Perrin sont un pôle technologique considérable, mis à la disposition
    des artisans du pays et de tous ceux qui oeuvrent au développement du monde rural: personnel
    compétent disponible, équipements de qualité service d'approvisionnement. Les questions sont
    très variées: protection d'un moteur électrique, motorisation d'une petite unité de fabrication de
    beurre de cacahuète, rentabilité d'un moulin, implantation d'une cassaverie, prêt de bétail sélection‚
    pour amélioration de la race, ...

    Toutes les compétences locales ne sont pas disponibles pour le monde rural et il est encore
    indispensable d'avoir des assistances en personnel.  Les productions réalisées dans le cadre de
    l'Atelier-Ecole de Mécanique Agricole assurent une certaine autonomie financière à l'association
    qui fait appel à divers bailleurs de fonds pour ses activités périphériques (augmentation du capital
    de la Centrale d'Achats, création de nouveaux ateliers, etc.).

    Dans le monde entier. on évalue que la création d'un emploi coûte tant dans tel secteur, tant dans
    telle autre branche de l'économie, et il en est de même dans le Tiers-Monde.  Les Ateliers-Ecoles
    ont donc besoin de subventions à l'investissement pour créer des entreprises génératrices d'emploi.

    Les AECP collaborent activement avec
CODEART Association sans but lucratif, en Belgique qui se
    charge de certaines études d'ingéniérie et aussi de la préparation et de l'envois des containers de
    matières premières et de machines d'occasion, indispensable au fonctionnement des ateliers.